Les habitations imprimées en 3D

Ecrit par KapTech

17 mai 2021

Cela fait maintenant plusieurs années que l’imprimante 3D fait partie intégrante de notre quotidien. Elle est le plus fréquemment utilisée pour des objets de loisirs ou de décorations même si on la voit dans des secteurs comme le médical (avec des organes imprimés en 3D ou des prothèses robotiques), le mobilier ou encore l’automobile. La voici à présent qui s’approprie le métier de maçon. 

On dirait un projet futuriste digne des meilleurs réalisateurs de science-fiction, et pourtant de telles habitations existent déjà. Elles commencent à être peuplées. Bientôt ce monde futuriste qu’on peut voir sur cette image, sera la vue qu’on aura depuis nos rues… 

Effectivement, la première maison à être imprimée en 3D a été réalisée en 2016 aux Etats-Unis. Elle avait une taille de 2.4*1.5*2.1m. Cette première construction a été rendue possible grâce à l’ingénierie d’Alex Le Roux (alors encore étudiant à l’université Baylor au Texas) qui créa la machine capable d’imprimer 30 cm de matériau par seconde.

Bien vite, beaucoup d’autres pays ont suivi la nouvelle tendance. Une firme d’architecture néerlandaise construit un cabanon 3D recyclable en bioplastique noir de 8m². Elle se livre à propos de sa construction en disant que l’impression 3D peut être particulièrement utile en tant qu’habitation provisoire dans les zones plus sinistrées.

La plupart des maisons imprimées le sont dans une usine et puis les différents morceaux de l’habitation sont transportés jusque sur place et assemblés pour ne former plus qu’un. Rares, voir très rares sont les maisons qui sont entièrement imprimées à leur emplacement final. Pourtant elles existent… La Russie a construit une maison entièrement sur site en 2017 grâce à la technologie d’Apis Cor. La maison de 38m² fut imprimée d’une traite par une machine capable de couvrir une zone de 132m² et ce en 24h.

Il y a plein d’autres exemples, comme Dubaï qui a décidé de construire un centre administratif en impression 3D. Ce centre mesure plus de 9m de haut pour une surface de 640m². Il aura fallu 17 jours pour l’imprimer. Grâce à la technologie d’Apis Cor, Dubaï a su générer 60% de déchets en moins qu’habituellement et seulement 15 ouvriers ont été nécessaires.

Plus proche de chez nous, l’université de Nantes a elle aussi eu pour projet en 2018 de construire des habitations sociales via impression 3D. En quelques mois ils ont construit une maison de 95m² composées de 5 pièces. Le bâtiment est triplement isolé. A la fois une isolation par l’extérieur, une isolation par l’intérieur et la partie en béton en plein milieu isole aussi. 

Mais pourquoi ont-ils tous décidé d’imprimer des habitations avec du béton ? Eh bien, parce que l’impression 3D de béton a un haut potentiel de customisation, un chantier presque sans déchet, un besoin de main-d’œuvre très bas et un temps de réalisation plus court qu’une construction classique. 

Nous savions déjà que l’impression 3D serait le futur pour beaucoup de choses… Arriverons-nous à nous imaginer vivre dans un monde de maisons 3D ?

Le KapTech.

Sources :

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Restez informé des dernières nouveautés! 

Suivez-Nous sur les réseaux sociaux