Ocean Clean-Up, la solution au 7ème continent ?

Ecrit par KapTech

21 mars 2021

“ Ocean Clean-up “, un projet qui permettrait de faciliter et rendre plus efficace le ramassage des déchets dans les océans.

La pollution des océans est une des problématiques actuelles les plus importantes. Une grande majorité de nos déchets plastiques se retrouvent dans nos océans. Dû aux différents courants maritimes, ces déchets s’accumulent dans des zones, « vortex de déchets », que nous pouvons qualifiées de poubelles à ciel ouvert. Il en existe cinq. La plus grande se situe dans l’océan pacifique, la superficie de ce vortex équivaut à trois fois celle de la France.

Nous n’avons d’autres solutions que de ramasser ces déchets. L’étendue de ces vortex est tel qu’un simple ramassage deviendrait une perte de temps et nécessiterait d’énorme ressources énergétiques. L’objectif du projet « Ocean Clean-Up » est de créer un système de barrage flottant permettant de rassembler, concentrer les déchets pendant plusieurs mois. Ainsi, les océans peuvent être nettoyé de manière efficace.

Ce système est équipé d’une barrière flottante, un filet et une ancre marine. Le filet permet tout simplement d’agglutiner les déchets. Des déchets dont la taille peut varier de quelques millimètres à quelques mètres. Ce projet a été créé de façon à tirer avantage des forces naturelles des océans (vents, vagues, courants maritimes). L’ancre maritime a pour but de créer une différence de vitesses entre le barrage et le plastique dont le déplacement est provoqué par les forces maritimes. Le fonctionnement de cette ancre peut être assimilé à celui d’un parachute. En créant cette différence de vitesse, les déchets se retrouvent piégés dans le filet. Le choix de l’emplacement optimal est déterminé à l’aide d’un algorithme qui simule le déplacement du vortex. En développant davantage cette technologie, l’objectif est de ramasser 90% des déchets présents dans nos océans d’ici 2040. Selon les concepteurs, ce système serait capable de récolter 1000Kg de plastique par semaine.

Ce projet présente l’avantage d’être neutre en énergie. Comme mentionné précédemment, l’objectif est de tirer avantage des forces naturelles présentes dans les océans. Une fois déployé dans un vortex de plastique, le système est autonome. Afin de signaler sa présence aux navires, il est équipé des lumières alimentées par l’énergie photovoltaïque.

Toutefois, ce projet de plus de 20 millions d’euros ne fait pas l’unanimité. Lors des premiers tests grandeur nature, après quelques semaines, les équipes ont constaté une rupture du filet rendant le système inefficace. Un tel système de barrage flottant doit pouvoir résister aux forces naturelles telles que les tempêtes qui peuvent être très violentes. Ce projet présente donc des limites mais reste prometteur. Il est évident que seul cette technologie ne résoudra pas cette problèmatique, mais bien une combinaison de différentes solutions. A commencer par la volonté de tout un chacun.

Sources:

Avancée du projet

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Restez informé des dernières nouveautés! 

Soyez prévenus de nos prochains événements

Suivez-Nous sur les réseaux sociaux